Lg-Verviers

Publié le 18-06-2019 | CP.

Imcyse lève un total de 35M€

Basée près de Liège, Imcyse est une spin-off de la Katholieke Universiteit Leuven (KUL). L’entreprise , qui développe des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et guérir des maladies chroniques sévères, annonce aujourd’hui avoir levé 35M€ via un tour de table de série B et par d’autres biais.

Le tour de table de 28M€ a été mené par le fonds LSP, accompagné par des investisseurs belges dont Epimède, la Société Régionale d’Investissement de Wallonie (SRIW) et la Société Fédérale de Participations et d’Investissement (SFPI). Les investisseurs historiques (Biogenesis, Noshaq, KU Leuven) ont également participé à ce tour. En plus de ce financement, Imcyse a également obtenu une subvention de 4,6M€ de la région Wallonne (DGO6) et un prêt bancaire de 2M€ de Belfius.

Les fonds seront utilisés pour avancer en phase II le développement clinique de la technologie Imotopes™ d’Imcyse dans le diabète de type 1, ainsi que pour démarrer des essais cliniques dans la sclérose en plaques et d’autres maladies auto-immunes, tout en élargissant la technologie à d’autres indications.

La plateforme technologique unique d’Imcyse utilise des peptides modifiés (les Imotopes™), qui ont le potentiel de traiter et guérir des maladies auto-immunes chroniques et sévères, comme le diabète de type 1, la sclérose en plaques et d’autres maladies auto-immunes pour lesquelles on ne dispose pas de traitement curatif à l’heure actuelle.

Fin 2017, Imcyse a lancé un essai clinique de phase Ib en double-aveugle contre placebo et en escalade de doses chez des patients récemment diagnostiqués comme diabétiques insulinodépendants de type 1. Cet essai a lieu dans sept pays Européens (Belgique, Danemark, France, Allemagne, Lituanie, Suède et Royaume-Uni). L’essai porte sur le profil de sécurité, la réponse immunitaire et l’efficacité de la technologie des Imotopes™ d’Imcyse. Les résultats sont attendus pour la fin de l’été 2019.

« La plateforme technologique unique d’Imcyse montre un grand potentiel et nous sommes très heureux des avancées constatées dans le diabète de type 1, ainsi que de la perspective d’élargir le développement à de nouvelles indications », indique Jörg Neerman, partner chez LSP.

« Nous sommes heureux d’avoir levé un montant important de financement public et privé, pour accompagner nos recherches et notre développement clinique », précise Pierre Vandepapelière, PDG et Directeur Médical d’Imcyse. « La réussite de ce tour de table vient à nouveau valider notre plateforme technologique, après la mise en place de collaborations avec de grandes entreprises pharmaceutiques. Nous sommes convaincus que la technologie d’Imcyse peut offrir un nouvel espoir aux patients atteints de pathologies lourdes comme le diabète de type 1, la sclérose en plaques et de nombreuses maladies orphelines. C’est également une belle reconnaissance pour l’équipe d’Imcyse, qui a travaillé d’arrache-pied pour améliorer l’organisation et la plateforme afin de produire d’excellents résultats. »
« En tant qu’investisseur historique, je suis ravi que la technologie d’Imcyse rencontre un tel succès. Nous attendons avec impatience les résultats des nouveaux essais cliniques, qui seront sans aucun doute très prometteurs », ajoute Marc Foidart, directeur des opérations chez Noshaq.

« La technologie d’Imcyse pourrait être une révolution pour la santé des patients souffrant de maladies lourdes pour lesquels nous n’avons pas de traitement actuellement », ajoute Stijn Van Rompay, un investisseur privé. « Au vu du travail exceptionnel de l’équipe d’Imcyse, nous sommes confortés dans notre choix d’accompagner ce projet depuis le départ, et je suis très heureux de ce financement majeur, qui est une étape importante sur le chemin du succès. »
« Imcyse est une société de biotechnologie wallonne avec une technologie unique, qui donne un nouvel espoir aux patients atteints de maladies auto-immunes comme le diabète de type 1. Nous sommes très heureux d’investir dans ce projet passionnant et nous nous réjouissons à l’idée de rejoindre l’aventure », souligne Christina Franssen, directrice d’investissement au sein de la S.R.I.W.

« La SFPI est heureuse de s’associer au développement d’Imcyse et félicite l’équipe d’avoir pu réunir autour de son projet des investisseurs de qualité et expérimentés, ce qui démontre la pertinence de la voie empruntée par la société pour adresser les indications phares que sont le diabète de type 1 et d’autres maladies auto-immunes », indique François Fontaine, gestionnaire d’investissement de la SFPI.

« Imcyse dispose d’une technologie unique et très prometteuse, soutenue par une équipe expérimentée. Avec le solide syndicat d’investisseurs rassemblé autour du projet, nous sommes persuadés que la société va réaliser totalement son potentiel. Imcyse correspond parfaitement à nos critères d’investissement », précise Marc Moles le Bailly, président d’Epimède.

« Ce tour de table est une réalisation majeure pour Imcyse. Nous sommes ravis de voir qu’Imcyse transforme la recherche fondamentale innovante et les inventions issues de notre université en nouvelles thérapies révolutionnaires ayant un impact majeur sur la vie des patients », conclut Paul Van Dun, directeur général du KU Leuven Research and Development.
PE Group et le cabinet d’avocats NautaDutilh Brussels ont conseillé Imcyse pour cette transaction.

© kkolosov


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑