Lg-Verviers

Publié le 04-09-2020 | CP.

RevaTis, spin-off de l’ULiège, lève 1 million d’euros

RevaTis SA, entreprise dédiée à la médecine régénérative, annonce une levée de fonds d’un montant de 1 million d’euros grâce à l’intervention de Noshaq SpinOff, de Be Angels, de partenaires privés et de ses investisseurs historiques.

Spin Off de l’Université de Liège, créée fin 2013,RevaTis SA produit les cellules souches en isolateur aseptique dans un système « clé en main », qui répond aux normes GMP.

En médecine vétérinaire, RevaTis développe sa technologie non seulement chez le cheval mais aussi chez les animaux de compagnie et entreprend deux études cliniques chez le cheval, l’une approuvée par l’Agence fédérale du médicament (AFMPS) sur les tendinites et l’autre en cours d’évaluation sur l’arthrose.

En médecine humaine, RevaTis va produire des cellules souches pour les différents projets de R&D réalisés en coopération avec d’autres entreprises ou avec des centres de recherche renommés.

Cette levée de fonds est destinée au financement de la production de cellules souches pour la R&D en médecine humaine et à la poursuite des études cliniques en médecine vétérinaire.

Les applications cliniques humaines sont développées par ailleurs dans le cadre d’une collaboration avec Orgenesis.

Pour Didier Serteyn, CEO de RevaTis : « Nous disposons d’une technologie innovante et brevetée pour obtenir des cellules souches à partir d’une micro-biopsie musculaire. Cette lignée de cellules souches ont des propriétés immuno-modulatrices et paracrines remarquables ainsi qu’une pluri-potence particulièrement élevée. La collecte de prélèvements chez des volontaires sains débutera prochainement au CHU de Liège. Cette levée de fonds est destinée à renforcer l’équipe, à mettre en place une production de cellules souches destinéesà la R&D et à intensifier les synergies avec d’autresacteurs en Wallonie et à l’international.»

Gaëtan Servais (CEO de Noshaq) explique : « Nous sommes ravis de poursuivre et renforcer notre soutien vis-à-vis de RevaTis, spin-off de l’ULiège dont la technologie disruptive dans les cellules souches offre de nombreuses perspectives de traitement à la fois dans le domaine de la santé humaine et animale. Les collaborations avec des acteurs majeurs du secteur confirment le potentiel en médecine régénérative»

À ce jour, RevaTis SA occupe 4 équivalents temps plein ainsi que 3 chercheurs de l’Université de Liège à temps partiel et recrute un directeur des opérations pour la médecine humaine ainsi qu’un jeune chercheur dans le cadre de subventions obtenues auprès de la DG06 de la Wallonie.

copyright Pixabay


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑