Liège-Verviers

Deux anciens sites industriels en cours d’assainissement

2 Minute(s) de lecture

Depuis 30 ans, inlassablement, la SPAQuE poursuit son travail de réhabilitation des anciens sites industriels wallons. Et il y a du pain sur la planche, c’est le moins qu’on puisse dire !  Cette mission répond à une double nécessité : d’une part embellir le paysage et d’autre part offrir des terrains disponibles pour de nouvelles activités économiques sans continuer à empiéter sur les surfaces dédiées à l’agriculture et à l’habitat. 

Depuis le début de ce mois, la SPAQuE a entamé la phase d’assainissement des sols à Ougrée et à Chênée.

Deux siècles d’histoire

Dans la région liégeoise, Cockerill et Cuivre et Zinc ont marqué à tout jamais l’histoire du développement et de la prospérité économiques.

Le site des ateliers centraux d’Ougrée a été occupé à partir de 1850, celui de Cuivre et Zinc à Chênée, en… 1808 quand un premier laminoir fut installé sur un site de 7,5 hectares. C’était la période napoléonienne du département de l’Ourthe dont Liège était la préfecture !

A Ougrée, l’activité a commencé avec une usine à blanc de zinc, utilisé notamment dans les verreries, avant que Cockerill n’y implante en 1937 des ateliers de réparation, de révision et de  fabrication de machines, de wagons et de pièces mécaniques et électriques nécessaires à ses usines. On connaît la suite et la fin progressive de la  sidérurgie à chaud à partir des années 1990.

Quant à Cuivre et Zinc, le conflit entre la direction et la FGTB a défrayé la chronique en 1986-87. Mis en faillite et racheté par la société suédoise Trelleborg en 1988, rebaptisé ensuite LBP, ce fleuron industriel liégeois s’est définitivement arrêté en 2004.

Ces 200 ans d’histoire industrielle liégeoise, tantôt glorieuse, tantôt douloureuse, ont laissé des traces et des terres polluées, tant à Ougrée qu’à Chênée.

Sur les deux sites, le travail de la SPAQuE est identique : excavation et évacuation de terres contaminées par des hydrocarbures et des métaux lourds avant le remblaiement au moyen de terres propres. 

La qualité des eaux est aussi étroitement surveillée. A Ougrée, les eaux souterraines ne sont pas contaminées, contrairement à Chênée mais la régression naturelle de la pollution y est régulièrement contrôlée. 

Des projets mixtes alliant économie et vie communautaire

Sur le site de Chênée, outre une ZAE (zone d’activité économique), le ville de Liège prévoit à terme l’aménagement d’un parc et la construction d’habitations le long de la Vesdre.

A Ougrée, il s’agit de redynamiser complètement le quartier « d’Ougrée-bas », en déliquescence depuis la fermeture du haut-fourneau. 

18.000 m² seront disponibles pour l’implantation de nouvelles activités industrielles et pour des bureaux. Un parking gratuit de 650 places sera aménagé et pourra servir de délestage pour le trafic venant du Condroz vers le centre de Liège. Il sera en effet connecté par une passerelle cyclistes/piétons à la gare d’Ougrée, sur la ligne 125A que la SNCB a récemment remise en service.

Ce vaste projet sera complété par l’aménagement d’un boulevard urbain et du parc Trasenster. Enfin, le mythique bâtiment de l’OM, aujourd’hui rénové, accueillera en bordure de Meuse une nouvelle salle de concerts et de coaching musical. 

Le budget total de cette double réhabilitation s’élève à un peu plus de huit millions d’euros.  Rendre vie à deux vieux quartiers moribonds de l’agglomération liégeoise est à ce prix. Les travaux d’assainissement seront terminé cet été à Ougrée et au printemps 2022 à Chênée.

La parole sera ensuite aux développeurs de projets.

40 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

John Cockerill : un camion de déchets… propre

2 Minute(s) de lecture
Les échéances se succèdent, le compte à rebours a commencé. Fermeture (probable ?) des centrales nucléaires en 2025, réduction drastique de la…
Liège-Verviers

Une association française parraine des maisons sinistrées

2 Minute(s) de lecture
Dans le cadre de son dispositif de post urgence dans la province de Liège, l’association française, Partagence, lance une opération « Parrainage…
Liège-Verviers

Infratech fête ses 20 ans

1 Minute(s) de lecture
Etablie à Thimister-Clermont, l’entreprise Infratech est spécialisée dans les solutions d’infrastructures réseaux d´eau, de gaz, d’électricité et des télécommunications. Voici quelques jours,…